La Coupe du Seigneur
par T. Austin-Sparks

« La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas la communion du sang de Christ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas la communion du corps du Christ? », 1 Corinthiens 10 :16

« De même il prit la coupe aussi, après le souper, en disant : ‘Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, faites ceci, toutes les fois que vous la boirez, en mémoire de moi’. », 1 Corinthiens 11 :25

La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas la communion du sang de Christ? Cette coupe est la nouvelle alliance en Son sang. Durant les quelques fois que j’ai été avec vous à la Table du Seigneur, j’ai pensé que je devais vous parler de façon plus grande et plus profonde de la signification de cette table ; et c’est ce que je vais faire ce soir.

J’aimerai vous parler de la coupe du Seigneur. Dans les deux passages que nous avons lu, deux choses sont dites au sujet de la coupe. Premièrement, la coupe est une communion dans le sang de Christ. Ce sont les paroles qui nous sont données : N’est-ce pas ici ce que nous avons de commun avec le sang de Christ ? Ainsi, tout d’abord, il est question de quelque chose que nous avons ensemble avec Christ. La seconde chose est : la coupe est la nouvelle alliance dans Son sang. C’est de cette seconde chose que je désire parler avec vous : la nouvelle alliance dans Son sang. Probablement, nous n’avons pas reconnu la véritable signification, la profonde signification, de cette nouvelle alliance dans le sang de Christ. C’est quelque chose qui nous a fait entièrement un avec Lui. Une alliance est quelque chose qui amène deux personnes en un accord absolu. Dans une alliance, les deux parties mettent leurs mains sur le document et disent : « Nous sommes absolument un dans cette chose. Nous nous engageons ensemble selon les termes de cette alliance. Aussi longtemps que nous vivrons, nous nous tiendrons ensemble comme une seule personne dans cette alliance. »

Jésus a dit : « Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang. » Et c’est là la signification : « Pour ceux qui entrent dans cette alliance avec Moi, je laisse Ma vie pour eux. Je vivrai pour leurs intérêts, tous leurs intérêts seront les Miens. Et je mettrai ma vie pour eux. » Ce sang est donc une nouvelle alliance. Mais, il y a toujours deux parties engagées dans une alliance. Et, en principe, ce qui s’applique à une partie de l’alliance, doit s’appliquer à l’autre aussi. Jésus disait en substance : « C’est là le gage : je laisse ma vie pour vous. » Il ajoute : « Allez-vous laisser votre vie pour Moi ? Allez-vous respecter les termes de cette alliance ? Allez-vous prendre cette coupe et la boire avec le même engagement que celui que j’ai eu envers vous lorsque j’ai versé Mon sang? » Bien entendu il y a une différence, Il est mort pour nos péchés ; nous ne pouvons pas mourir pour nos péchés. Par Son sang Il a fait propitiation pour le monde entier, ceci nous est impossible.

Mais, en même temps, cette alliance est un engagement pour nous. Elle signifie que nous sommes entrés en association avec le Seigneur. Dans Son sang nous avons été faits un avec Lui. Et maintenant, et pour toujours, nous vivons pour Lui. Ses intérêts sont maintenant nos intérêts suprêmes. Nous vivrons pour Lui et nous mourrons pour Lui. Savez-vous vraiment, chers amis, ce que nous faisons à chaque fois que nous prenons cette coupe ? C’est ici la signification la plus haute de la coupe de la nouvelle alliance : d’un coté, le Seigneur s’est engagé envers nous ; d’un autre, si nous osons prendre la coupe, nous déclarons que nous nous engageons envers Lui. Nous avons été unis en une alliance éternelle dans Son sang. En participant à Son sang nous avons été faits un avec Lui. Je voudrais que nous nous souvenions tous de ceci à chaque fois que nous sommes à la table du Seigneur. Lorsque chacun d’entre nous prend la coupe, méditons un instant, et demandons-nous ceci : Que signifie cette coupe ? Quelle est la signification de ce geste ? A quoi donc le Seigneur s’attend t’Il lorsque je prend la coupe ? Prendre la coupe signifie que le Seigneur et que chacun d’entre nous sommes entrés ensemble dans une alliance éternelle. Comme Sa vie fut donnée pour nous, nous aussi, nous nous devons de Lui donner nos vies.

Je me souviens d’un incident, il y a quelques années aux Indes. Nous étions rassemblés autour de la table du Seigneur, et il y avait deux jeunes frères assis tout près. J’étais en train de parler de la table du Seigneur. Je parlais de la signification de ce que l’on fait lorsque nous prenons le pain et la coupe. Combien cela demande une entière consécration au Seigneur. Et j’ai demandé à tous ceux présents de reconsidérer cette question à nouveau. Nous avons ensuite prié. Un frère commença à faire passer la coupe, et elle fut passée à l’un de ces deux frères. Il l’a pris dans ses mains, et les yeux fermés, il a attendu quelques instants, probablement considérant à nouveau les implications que cette coupe représentait. Étant arrivé à la décision, il porta la coupe à sa bouche et la but. La coupe fut ensuite passée à l’autre jeune frère. Il l’a pris et je voyais sur son visage qu’il y avait en lui un grand trouble, il prit quelques instants ; puis il secoua quelque peu la tête et fit passer la coupe sans l’avoir bue.

Il avait pris sa décision, il se dit : « Je ne peux pas entrer dans cette alliance à ce moment précis. Je ne peux pas donner ma vie entière à Jésus. » Il était honnête avec Dieu, et j’ai admiré ce jeune homme ; sa franchise et sa remise en cause. Bien que j’étais désolé de voir la décision qu’il avait prise, un homme qui quitta la réunion en ayant refusé de consacrer sa vie au Seigneur ; je devais avouer que je respectais son honnêteté. Beaucoup prennent la coupe indignement, ce n’est pour eux qu’une formalité ; c’est ce que les chrétiens font en général, c’est ce qui est fait à chaque fois que nous sommes autour de la table du Seigneur. Le plus souvent, nous ne nous arrêtons pas avant de boire, pour nous demander : « Mon engagement et ma consécration, sont-ils aussi entiers que ceux du Seigneur envers moi ? » Mets-je ma main sur cette alliance en disant : « Pour la vie, pour la mort, pour l’éternité je suis au Seigneur. » ? C’est ce que cette coupe implique chers amis, c’est la signification qu’en donne le Seigneur. Et c’est ce que le Seigneur aimerait que nous pensions de cette coupe. « Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang. »

Aussi, souvenez-vous de cette chose, cette coupe représente une alliance faite dans le sang du Seigneur, c’est un engagement entre Lui et nous. Nous sommes entrés, au travers de cette alliance, dans un plein accord avec le Seigneur. Parce qu’Il s’est donné sans aucune réserve pour nous, nous nous donnons aussi sans réserve à Lui.

Message donné en 1964